«

Oct 13

2000 € de revenus avec les panneaux solaires photovoltaïques

Après une certaine hésitation, je me suis lancé dans l’investissement dans les panneaux photovoltaïques sur mon toit. Je voulais investir le moins de cash possible et profiter de l‘effet de levier pour obtenir une rentabilité à deux chiffres. Début 2017, c’est chose faîte.

 

 

 

Un calcul différent de l’investissement immobilier

 

Calculer la rentabilité des panneaux solaires nécessite de  regarder les choses un peu différemment sur certains points.

Les risques

 

  • Pas de risques sur le prix de vente : il y a un contrat sur 20 ans avec EDF qui achète le courant à prix fixe.
  • Pas de vacances locatives.
  • Pas de mauvais payeurs.

Par contre :

  • Risque de pannes, notamment sur l’onduleur.
  • Risque sur l’ensoleillement : il peut y avoir une mauvaise année, mais dans le temps ça se lisse.

Des revenus élevés, mais un amortissement à prendre en compte

 

A première vue, la rentabilité est très élevée. Sur mon toit, l’investissement a été de 28 680 €, les revenus annuels attendus sont de 2200 €, soit une rentabilité de 8%. Sauf que les panneaux solaires s’usent avec le temps. Théoriquement, ils ne valent plus rien au bout de 20 ans. Donc il faut compter un amortissement de 5% par an soit 1450 €.

Ainsi, le rendement de l’investissement n’est que de 3%.

Aussi, l’investissement cash sur les panneaux photovoltaïques n’est pas vraiment intéressant. Mais, il y a une astuce.

 

Utiliser l’effet de levier pour multiplier le rendement

 

Les risques sur les revenus étant faibles et le cash flow élevé, il est possible d’utiliser l’effet de levier en empruntant presque 100 % de l’investissement.

Dans mon cas au départ :

  • Investissement en cash : 1 380 €
  • Emprunt : 27 300 €

Pour les revenus :

  • Revenus : 2 200 €/ans
  • Remboursement : 1 900 €/an pendant 15 ans.

Rentabilité : (2200-1900)/(1380) = 21 %

J’obtiens donc une rentabilité supérieure à 20% sur mes fonds propres investis !



Les panneaux solaires, une possible manne à long terme.

 

Après 15 ans, le prêt sera remboursé. Pendant 5 ans, j’aurais donc un revenus d’environ 2000 €/an (il y a une basse de production à prévoir sur la durée) sans aucunes charges en face grâce au contrat EDF.

 

Au bout de 20 ans, Il est fort probable que les panneaux fonctionnent encore, le recul commence à être suffisant pour voir qu’ils peuvent produite au delà de leur durée de vie théorique. Par contre, on perd le tarif de vente. A ce moment là, il y aura deux choix :

 

La Maison à énergie positive

 

Au delà du simple coup financier, mon objectif est aussi de faire un geste pour la planète. Notre maison était déjà une maison passive, Avec les panneaux solaire, nous avons une maison à énergie positive : nous produisons 3 fois plus d’électricité que nous en consommons.

Pur en savoir plus sur la maison passive positive, je vous inviter à regarder sur mon autre blog : Goodbye-kWh.

Par ailleurs, les économies d’énergie et la production d’énergie renouvelables, c’est aussi mon métier, n’hésitez pas à vous renseigner sur mon site Objectif 15.

 

Une bonne et une mauvaise nouvelle !

 

Aujourd’hui, l’investissement sur les panneaux photovoltaïques a changé… Et pas dans le sens de l’investisseur : le tarif de vente de l’électricité n’existe plus sous la forme dans laquelle j’ai investi. Il faut auto consommer une partie de la production et la vente du surplus est moins avantageuse.

 

La bonne nouvelle, c’est que les panneaux coutent de moins en moins cher (divisés par 3 en 7 ans), ils sont plus performants (+30% sur la même période) et l’électricité ne cesse d’augmenter surtout quand les centrales nucléaires sont à bout de souffle.

 

N’hésitez pas à mettre un commentaire si vous avez aimé cet article ou si vous avez une expérience à raconter ou même une remarque à faire.



Vous vous posez des questions sur l’isolation de votre logement ?

Vous voulez faire des économies d’énergie ?

Vous souhaitez réaliser un bilan énergétique et économique de votre logement ?

Je possède les outils nécessaire pour vous aider et vous guider dans une démarche de maîtrise de l’énergie de votre logement.

Vous souhaitez faire construire une maison passive en Normandie ou rénover votre habitat en Normandie, contactez moi, je peux vous aider.

 

(2 commentaires)

  1. denis

    Merci pour votre expérience, 15 ans de prêt pour s’y remettre 5 ans plus tard ça me fait peur mais tes calculs sont réfléchis et je viens moi-même prendre des conseils sur ton blogs mais je ne m’y risquerais pas. Par contre je me demande si on a le droit d’installer une éolienne dans son jardin 🙂

    Denis de fiscal.immo

    1. Quentin

      C’est, à mon sens moins risqué qu’un bien immobilier et certainement qu’une éolienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge