«

»

Fév 24

3 choses que l’arbre nous apprend sur l’investissement




 

C’est l’hiver ! C’est donc le moment, pour les habitants de la campagne (dont je fais partie), de couper du bois. Cette année, j’ai été plutôt inspiré car non seulement j’ai largement élagué mes pommiers, mais j’ai aussi aidé mes parents et mes beaux parents dans des tâches similaires.

 

Arbre coupé

 

Outre le caractère renouvelable du bois utilisé comme énergie de chauffage et les bienfaits pour la santé de cette activité en plein air, cela m’a aussi donné quelques moment de réflexion que ce que apportent les arbres… pour un investisseur !

 

La patiente

 

En générale, qu’on soit investisseur ou non, nous (homo sapiens « Internetis ») n’aimons pas patienter : le gain doit être immédiat (qu’il soit financier ou non). Les arbres, c’est tout le contraire !

 

Pour un arbre, le temps est le suivant :

  • S’il fait des fruits comestibles, il faut quelques années pour les récupérer ;
  • Pour récupérer un peu de bois (pour se chauffer), il faut attendre plus de dix ans pour que les branches aient suffisamment poussé.
  • Pour récupérer le tout : tronc pour le bois de construction et branches pour le chauffage, il faudra 40 à 60 ans.

 

60 ans, c’est long ! Pourtant, c’est extrêmement rentable. Un hectare de forêt peu rapporter autour de 100 000 € de vente de bois. Évidemment, il convient de compter les frais de plantation, d’entretien et de coupe. Mais le rendement reste très bon. Seulement, il faut savoir patienter !

 

La patience, cela s’applique aussi pour les investisseurs qui ne sont pas des forestiers :

  • Pour l’immobilier, c’est assez concrets, on sais souvent lorsqu’on investit, qu’on s’engage pour une durée assez longue.
  • On peut aussi voir cela en bourse : la durée limite les risques !

 

Quoi qu’il en soit, la constitution d’un patrimoine solide et rentable ne se fait pas en un jour.

 

La diversification

 

Lorsqu’on plante un arbre, il peu vivre 100 ans et donner beaucoup de bois, ou bien mourir très vite et ne rien donner ! Si on en plante dix de la même essence, on a toute les chance d’en voir une bonne partie devenir grand et produire. Mais une maladie ciblée sur cette essence, peut venir tout anéantir…

Tas de bois

Un forestier qui voudrait assurer sa sérénité doit donc planter plusieurs arbres, de plusieurs essences sur des zones variées. Certains ne donneront rien, d’autre beaucoup, d’autre mettront du temps pour pousser mais tout de même intéressants à terme.

 

L’investisseur doit viser la même chose :

  • Dans l’immobilier, celui qui ne possède qu’un bien prend le risque d’un mauvais payeur ou d’un sinistre. Celui qui possède plusieurs biens dans le même immeuble, n’a plus le risque du mauvais payeur, mais garde celui du sinistre. Celui qui possède plusieurs biens dans la même ville, prend un risque en cas de dégradation de la conjoncture économique de la région… Celui qui a réellement diversifié, n’a quasiment plus de risques.
  • Au niveau boursier, on peu tout à fait en dire autant : varier les actions, varier les secteurs d’activité, varier les zones géographiques…

 

La durabilité

 

L’arbre fait, à la fois parti des matériaux renouvelables et des énergies renouvelables. Seulement sont cycle de renouvelable est de 50 à 100 ans. Moyennant une gestion sérieuse de la forêt (ce qui n’a pas toujours été le cas dans l’histoire), l’arbre sera toujours intéressant dans 1000 ans !

 

Aujourd’hui, on a tendance à oublier cela lorsqu’on investit ! Soit en allant dans des secteurs court terme sur la bourse, ou même en spéculant sur des bulles. Mais aussi dans l’immobilier en visant un quartier sans regarder son avenir ou bien dans un immeuble dont les procédés constructifs ne garantissent pas une grande durabilité.

 

A titre personnel, je fais attention à cela lorsque j’investis.

 

Et en plus des applications cachées !

 

Près de chez moi, il y a un village dans lequel il y a deux ifs au milieu du cimetière. Rien d’exceptionnel me direz vous ? Et bien si, ils ont commencé leur vie… Sous l’Empire Romain vers l’an 400. Cela veut dire que sa vie a continué malgré…

  • La chute de Rome et les invasions barbares :
  • Les périodes sombres du haut moyen âge ;
  • Les invasions vikings ;
  • La guerre de cent ans ;
  • Jusqu’à la bataille de Normandie en 44…

if_la_haye_routot

Finalement, ces arbres sont là malgré les changements politiques (une dizaines de systèmes différents) et économiques. Quels investissement pourraient ont faire qui résistent à tant de crises ?

 

Par ailleurs, dans son apparente inutilité, l’arbre a été banni des zones agricoles… On a juste oublié qu’il :

  • DSCN9549_resultatretient l’eau en surface permet de moins irriguer les cultures ;
  • empêche le ruissellement et l’érosion des sols ;
  • selon les climats abrite les cultures du soleil, du vent ou de la pluie ;
  • abrite des animaux utiles ;

Le  tout en apportant du bois de chauffage lors des élagages !

 

Oui, mais pour l’investisseur ?

Si on souhaite investir à long terme, notre investissement doit remplir les même critères que l’arbre :

  • Rentabilité possible dans différents systèmes économiques et politiques ;
  • Peu de sensibilité aux crises ;
  • Plusieurs possibilités de sources de revenus ;

 

On retient donc pour investir sur le long terme : patience, diversification, durabilité, peu de sensibilité au crises !



 

Vous souhaitez faire construire une maison passive en Normandie ou rénover votre habitat en Normandie, contactez moi, je peux vous aider.

 

 

 

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Nicolas de se-former-sur-internet.com

    Bonjour Quentin,

    Je compléterais cet article par une citation de Warren Buffet que j’aime beaucoup :

    « Quelqu’un s’assoit à l’ombre aujourd’hui parce que quelqu’un d’autre a planté un arbre il y a longtemps. »
    Nicolas de se-former-sur-internet.com Articles récents…5 raisons pour lesquelles vous ne deviendrez jamais richeMy Profile

  2. Nicolas

    Bonsoir,

    J’ai bien apprécié ta comparaison de l’immobilier avec les arbres ;).

    Je suis d’accord sur le fait que les gens en général veulent aller plus vite que la musique.

    J’ai pratiqué le Wing Chun (art martial traditionnel du sud de la Chine) pendant deux ans et mon maître nous disait que le fait de vouloir aller trop vite était typiquement français. Ce qui est malheureux, c’est que les gens perdent le sens fondamental au pourquoi ils font telle ou telle chose.

    Ce qui est important c’est le chemin et non pas la fin.
    Nicolas Articles récents…3 semaines pour trouver mon premier bien immobilier !My Profile

    1. Quentin

      C’est clair ! Étant spécialiste de l’énergie, le bois a une saveur encore plus précise pour moi… On s’est rué sur le pétrole, le charbon et le gaz depuis 200 ans parce qu’il n’y avait pas à attendre. On a fait de la croissance avec… Pendant 200 ans. Maintenant, c’est compliqué.

      Pourtant, avec des arbres, on peu chauffer des logements et même faire de l’électricité. Par ailleurs, avec le pétrole, c’était pas cher, alors on a oublié d’économiser l’énergie. Avec un arbre, cela poussait à être plus sobre.
      Quentin Articles récents…Arbitrages sur mon portefeuille d’actionsMy Profile

  3. ibro@ruban

    Bonjour

    Quentin

    Je trouve que tu as fait un bel article, je pense le jour on cessera de voir les arbres quelques années plus tard on cessera de voir l’homme aussi
    Meilleur tube néon pour un éclairage parfait

  4. Nicolas

    Très ingénieuse cette comparaison ! Pour moi la patience et la diversification sont effectivement des points essentiels !

  5. Mike

    Belle comparaison ! La diversification est pour moi l’un des éléments les plus importants en trading. C’est une méthode infaillible afin de minimiser ses pertes en bourse. Un trader qui mise tout son capital pour un seul et même actif a un facteur risque très élevé comparé à un autre trader qui répartie son capital sur plusieurs actifs, c’est certain.
    Mike Articles récents…Tout savoir sur le broker binaire OnlyOptionMy Profile

  6. Jérôme

    Bel article !

    Toujours se référer à mère nature !

    ça me fait penser à l’achat de mon premier garage, j’ai dû faire 1000€ de travaux, et lorsque j’ai dit cela à un ami il m’a répondu du genre  » tu as perdu 1000€ « . il n’a pas compris que j’allais les récupérer après 3 ans de location…
    Jérôme Articles récents…Olivier Seban m’a enrichi ! je l’ai découvert il y a 2 ans.My Profile

  7. Gard Cedric

    Ayant un blog sur l’immobilier et aimant beaucoup la nature et m’engageant dans le développement durable et la RSE, je trouve ce parallèle avec les arbres très intéressant, et surtout véridique! merci pour cet article très bien construit 😉
    Gard Cedric Articles récents…3 astuces pour trouver un logement étudiantMy Profile

  8. Gwen

    Bel article; je me suis promené il y a peu sur le terrain de mon beau-père. Une partie des 10 hectares a été planté avec des arbres il y a 25 ans: ses propres deniers, de ses mains. Un beau jour, la zone a été déclarée « zone verte » (forcément, maintenant il y a des arbres!). Heureusement il l’a appris et a pu intervenir afin de garder la main sur son oeuvre.

    C’est un point de comparaison de plus: il faut surveiller son placement!
    Gwen Articles récents…Que faire avec 100 000 euros?My Profile

  9. Thomas

    Personnellement, je trouve que la notion de diversification est à la base d’une stratégie de trading. Tout miser sur une position, un titre ou une action serait comme se planter une épine dans le pied… Il faut à tout prix minimiser aux maximum les risques.
    Thomas Articles récents…Option binaires : critères en prendre en compte dans le choix d’un brokerMy Profile

  10. Alain N

    Choisir de ne pas diversifier ses investissements, c’est augmenter le risque de perte, c’est certain. Pour un trader, il faut essayer non seulement de varier les actifs (indices boursiers, matières premières, forex etc) mais également les lieux géographiques (essayez de trader le CAC40 mais aussi le DAX, le Dow Jones…).
    Alain N Articles récents…Vous avez le goût du risque ? Essayez le trading 60 secondes !My Profile

  11. Guimbeau

    C’est bien intéressant, mais j’avoue que ce n’est pas évident de patienter 60 ans ! À vrai dire, je ne pense pas que ce genre de projet soit fait pour tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge