«

»

Sep 17

Négociation de prêt : réaction sur Facebook

En aparté, j’ai eu envie d’écrire cet article à chaud suite à un commentaire sur Facebook d’un ami d’un ami concernant l’article sur la renégociation de prêt dans ma banque !

Cet échange sur le réseau social illustre très bien les idées reçues que j’entends tous les jours sur les prêts (d’où les articles que j’avais fait sur le fonctionnement des prêts).

Voici un extrait du chat :

Analyse du texte :

Passons outre le caractère agressif qui se rencontre souvent sur les réseaux sociaux. J’ai l’impression qu’un mec super fort a trouvé des astuces pour ne pas payer les frais de remboursement anticipés ni les frais de dossier. Certes, ils sont négociables, mais en général, figés contractuellement au début du prêt. Je suis aussi surpris que le gars me parle de calculs erronés, car je n’ai pas donné tous les chiffres (volontairement pour ne pas dévoiler toute ma vie privé). Comment fait-il pour refaire les calculs ?

Un de mes proches répond :

Ah, c’est aussi ce que je pensais !

Le gars ne se démonte pas :

Et là, je tombe de haut. J’avais pensé tomber sur un expert. En fait, c’est un colporteur d’idées reçues.

Et l’idée reçue qu’il véhicule, la voici : « Renégocier un prêt, c’est retravailler les mensualités et la durée ».

C’est tout ? Je viens d’apprendre que j’ai déjà renégocié deux fois mon prêt en deux ans. Jusqu’à présent je me contentais de dire que j’avais modulé les mensualités.

Conclusion.

Attention, ne soyez pas réducteurs. Renégocier un prêt, c’est bien plus que la modulation des mensualités. Certes, celle-ci peut vous faire gagner un peu, mais le prêt reste le même, c’est votre effort d’épargne qui a changé, pas les conditions de crédit !

Dans une renégociation de prêt, on peut faire plein de choses : changer le taux, changer la durée, changer de banque, d’assurance, de caution, de type de prêt… On peut tout imaginer et il ne faut pas s’en priver, car on peut y gagner beaucoup et ne rien perdre :  au pire, ça n’aboutit pas et on garde son prêt.

N’oubliez pas la citation !

(2 commentaires)

  1. Bassam

    Bonjour,

    Effectivement négocier un prêt peut nous faire gagner beaucoup d’argent.
    J’ai négocié le prêt de ma résidence principale en 2010.
    Je suis passé d’un TEG de 5,65% à un TEG de 3,25% et d’une durée de 22 ans à 15 ans et en augmentant les mensualités de 100 euros seulement. Cette opération m’a fait réduire presque 30 000 d’intérêts bancaires et d’assurances (somme empruntée = 100 000€).
    Pour faire ce rachat de crédit, j’ai du changer de banque et payer 3% de frais de remboursement anticipé pour ma première banque. J’ai payé 500€ de frais de dossier pour la nouvelle banque.
    Mais au total, j’ai payé presque 3500€ cash pour gagner 30 000 € sur le coût du crédit.

    1. Quentin

      Effectivement, dans de bonne conditions, il est très avantageux de renégocier son crédit. Avec 2% d’écart, on gagner énormément ! Si l’écart est trop faible, par contre, comme cela était mon cas, on risque de perdre plus en frais que ce qu’on gagne en intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge