«

»

Mar 29

Renégociation de prêt – nouveau round

 

« Les taux de crédits sont en baisse ! renégociez messieurs dames, renégociez ! »

Très bien, mais est-ce si facile ? Gagne-t-on beaucoup d’argent ? Ne risque-t-on pas d’en perdre ? De combien le taux doit-il baisser pour couvrir les pénalités de remboursement anticipé ?

 

Depuis le début de l’année, j’ai repris mon bâton de pèlerin avec la ferme intention de gagner quelques milliers d’euros d’intérêts. État des lieux d’un parcours semé d’embûches !

 

Situation initiale de mon crédit immobilier

 

Entre 2008 et 2010, mon épouse et moi nous sommes portés acquéreurs d’un terrain sur lequel nous avons fait construire notre maison. Évidemment, pour cela il nous a fallu emprunter beaucoup d’argent.

A l’époque, nous avions fait le montage suivant :

  • Achat du terrain en 2009 entièrement à crédit : Le but étant d’éviter de payer les intérêts intercalaires sur la construction de la maison. J’ai expliqué pourquoi sur le blog « Jeune et Actif ». Nous avons donc eu un prêt sur 12 ans de 88 000 € à un taux de 4,15 %
  • Construction de la maison sur 2009-2010 : nous avons emprunté 100 000 € sur 20 ans à 4,50 %.
  • Mi 2010, nous avons décidé d’aménager plus de pièces que prévu : nous avons demandé une rallonge de 34 000 € sur 20 ans à 3,5% variable capé 1.

Avec tous ces prêts sûrs de notre capacité d’épargne, nous avions négocié la possibilité, dès la fin de la première année du prêt, de faire varier la mensualité du simple au double sans pénalité.

 

Évolution de notre crédit immobilier entre 2010 et 2012

 

En septembre 2010, la construction étant terminée, le rythme de croisière de remboursement de notre crédit a commencé… Mais pas pour longtemps car je ne tiens pas en place.

En Avril 2011, à la date anniversaire de notre prêt sur la maison, et compte tenu du constat que nous pouvions rembourser plus chaque mois,  je me suis empressé de faire doubler la mensualité du prêt sur la maison.

Mon épouse et moi avons tenu ce rythme sans problème jusqu’à la naissance de notre second enfant. Ainsi nous avons révisé notre mensualité à la baisse en décembre 2012.

Cette petite opération de 18 mois nous aura tout de même fait gagner 19 000 € d’intérêts et 6 ans sur la durée du prêt (ce n’est pas négligeable).

Aujourd’hui, il nous reste 170 000 € (sur 222 000 € au départ) à rembourser.

 

Et la renégociation de crédit ?

 

Comment renégocier son crédit ?

Il y a 4 solutions :

  • Aller voir directement les différentes banques. C’est long et fastidieux.
  • Demander un crédit en ligne.
  • Aller voir un courtier réel.
  • Renégocier au sein même de notre banque actuelle.

 

L’ai-je déjà tenté ?

 

J’ai déjà tenté l’été dernier une première renégociation de crédit. Les taux étaient déjà pas mal descendus, j’ai tenté ma chance, mais je me suis cassé les dents comme je l’ai expliqué dans les 3 articles suivants :

Les taux n’étaient pas assez attractifs, les conditions ne me convenaient pas.

 

Nouvelle baisse des taux de crédit : j’y retourne !

 

N’étant pas du genre à me laisser faire, dès la nouvelle baisse des taux des crédits immobiliers (à la fin de l’année 2012), je me suis remis au travail, en choisissant à nouveau de mener une double négociation  : ma banque actuelle (pour éviter les pénalités de remboursement) et en changeant de banque.

Négociation avec ma banque

 

Je suis encore en cours de négociation, mais cela semble mal embarqué : ma conseillère manque visiblement de compétences financières !

Exemple :

  • En septembre

Elle me propose 3,59 % variable capé 1, je lui démontre que compte tenu des frais et pénalités, je suis déjà perdant.

  • En Janvier

elle me repropose 3,59 % variable capé 1, mais sans les pénalités avec tout de même des frais de 500 €. Je constate que je suis gagnant tant le taux ne remonte pas trop, dans certains cas je suis perdant (en effet, 3,59% + 1% c’est 4,59%, quand on a déjà 4,15 et 4,50%, c’est trop juste).

 

Je lui fais remarquer que les taux des concurrents sont en dessous de 3%. Et là, surprise, voici sa réponse : « Oui, mais vous reprenez votre prêt depuis le début avec les intérêts dès le capital de départ ! »

 

C’est une ineptie indigne d’un conseiller financier (voir ma vidéo sur le fonctionnement). Les intérêts d’un prêt immobilier amortissable se calculent sur le capital restant à devoir. Bref, s’il me reste 170 000 €, à 3,59%, je payerais 508 € d’intérêts le premier mois. Si j’ai 3%, ce sera 435 €. Soit un gain de 70 € dès le début.

Finalement, après un aller-retour dans le bureau de la direction, elle se reprend avec un argumentaire plus fiable : « Effectivement à 3% vos intérêts seront moindre, mais en changeant de banque, vous payerez la pénalité de remboursement anticipé !« 

 

Nous recalculons ensemble et surprise : son taux sans pénalité arrive exactement au même coût finale que les taux de leur concurrents avec pénalité.

Je lui signifie qu’ayant un bon profil, il est fort probable que les concurrents me feront un geste pour passer en dessous de son offre. Elle me fixe un point téléphonique huit jours plus tard pour me donner sa nouvelle offre.

 

  • Huit jours plus tard

Euh, 25 jours et 16 relances plus tard. Elle me contacte pour me proposer 3,63% variable capé 1. 😥

Elle ne s’est même pas rendu compte qu’elle me proposait moins bien…

 

Négociation chez la concurrence

 

Actuellement, j’ai monté le dossier avec un courtier, j’ai bon espoir d’avoir une réponse intéressante dans les jours à venir.

Négociation de prêt à suivre…

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. david

    Salut
    Je suis dans la même démarche que toi.
    J’encourage à tout le monde d’au moins se renseigner afin
    de payer moins de mensualités ou diminuer les annuités.
    Je suis également dans cette démarche. Mon profil n’intéressait
    aucune banque et j’ai du payé mes crédits au prix fort.
    J’ai donc fais racheté 2 crédits contractés il y a 18 mois et 6 mois.
    Dans les cas je suis gagnant. les mensualités baissent ainsi que
    les annuités.
    Je peux ainsi repartir pour un nouvel investissement immobilier locatif.
    Bon courage et bonne chance pour tes demandes
    david Articles récents…6 ASTUCES POUR FAIRE DIMINUER LES FRAIS DE COPROPRIETEMy Profile

  2. maman IDE

    J’ai fait la même chose que toi, en février 2007 j’avais emprunté 204 000€ à un taux de 4,20% il y a deux ans j’ai entamé les démarches pour faire baisser mon taux d’intérêt. Ma banquière tout comme la tienne était une très mauvaise financière et ne me proposait pas de rachat car pas assez intéressant car la différence entre le taux que j’avais et celui que j’aurais n’avait pas 0.5% d’écart… Je suis donc allée voir un courtier qui m’a trouvé un taux à 3.42% me faisant gagner 5 ans de crédit, et près de 9 000€ d’intérêts frais de remboursement anticipé inclus.
    Je suis retournée voir ma conseillère d’agence avec la proposition du courtier, mais celle-ci est restée sur sa position, essayant de me prouver que l’opération n’était pas rentable… Elle à perdu ainsi un crédit et plusieurs comptes épargne.
    Je ne comprend pas la logique de perdre un client pour ne pas avoir à faire nouvelle négociation.
    maman IDE Articles récents…Hein maman ????My Profile

    1. Quentin

      Je viens justement d’avoir ma banquière en ligne. La pauvre s’était permise de me facturer des agios sur un découvert que je n’ai pas eu. J’en ai profité pour remettre une couche sur le prêt. S’il on s’affranchit des problèmes de cautions et de remboursement anticipés, elle est compétitive avec un taux 0.5% supérieur à ses concurrents. Mais elle ne veut pas me le faire pour autant !

  3. k&c

    Personnellement j’ai de sérieux doute sur les compétences d’un certain nombre de conseillers financiers qui visiblement doivent généralement se limiter à des opérations hyper simples…

    1. Quentin

      J’avance bien avec mon courtier, bientôt un article sur la suite de l’aventure !
      Quentin Articles récents…Résidence principale – faut-il voir grand tout de suite (partie 1 sur 2)My Profile

  4. Hervé d'argentinvestir.com

    C’est vrai qu’on en entend pas mal parlé. Surtout en ce moment. A noter que les pénalités de remboursements anticipés sont variables en fonction des établissements et du type de crédit.

    Les taux bas sont surtout intéressant pour ceux qui désirent souscrire un nouvel emprunt.

    herve d’Argentinvestir.com
    Hervé d’argentinvestir.com Articles récents…Placer en bourse : Pourquoi je suis au courant et vous non !My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge